jeudi 29 septembre 2011

Pourquoi j'aime tant l'Allemagne ?

De retour d'un weekend prolongé chez nos voisins et non moins amis allemands, j'ai envie de crier haut et fort mon amour pour ce pays, terre fertile de productions pornographiques toutes plus underground les unes que les autres !!!
Pourquoi cet amour me demanderez-vous ? Je vais essayer de faire mon auto-analyse pour comprendre cette fascination, je vous invite à me suivre dans mon introspection blogistique.

Piste numéro 1 : les allemands sont les rois du scato
Serait-ce lié à "Dicke Bertha" (la grosse Bertha en français... de la grosse artillerie !), le premier film scato que j'ai eu la chance de voir, une pure production teutonne des plus hardcore ! (dommage je n'ai pas réussi à trouver d'images sur le net)... je doute que mon amour vienne de cette expérience, je me rappelle que j'ai vomi ce jour là...

Jaquette d'un exemple de film scato allemand

Piste numéro 2 : les allemands sont des nudistes en puissance
Si ce n'est la grosse Bertha, c'est sans doute ce merveilleux été 1998 que j'ai passé outre-Rhin avec les copines de ma cousine qui se mettaient seins nus dans les parcs... C'est vrai que les allemands n'ont pas la même notion de la pudeur, je ne compte pas les blondes en mini-short que j'ai croisé en 4 jours, je ne fais même pas mention des allemandes nudistes poilues qui jonchent le moindre point d'eau dans la Forêt Noire...

Deux nudistes allemandes en vacances... je crois qu'elles sont perdues,
quelqu'un peut-il leur donner un coup de main ?

Piste numéro 3 : les allemands s'y connaissent en prostitution
Mince les allemandes poilues ça ne peut pas être ça qui m'attire... il parait qu'en Allemagne la prostitution est légale et qu'il y a même des centres de prostitution... je n'ai pas eu l'occasion de voir ça en vrai mais ça avait fait grand bruit lors du mondial de 2006, ils sont en avance sur nous. Les allemands sont aussi les premiers touristes sexuels, il savent apprécier les bonnes choses. Ça me fait penser à ce fait divers assez délirant : il s'agit en fait de l'histoire d'une grande compagnie d'assurance allemande la Munich Re qui a organisé un séminaire pour ses cadres commerciaux à Budapest... jusqu'ici tout va bien, sauf que pour pimenter un peu le séjour la compagnie a mis à disposition de ses cadres une vingtaine de prostituées ! Il parait même que les prostituées étaient identifiées par un bracelet (pour ne pas confondre avec les serveuses ou les femmes de ménage, hein Dominique ?!) et même qu'une couleur spéciale de bracelet marquait les prostituées réservées aux cadres dirigeants et aux meilleurs vendeurs... la classe y a pas à dire !

Une prostituée allemande typique opérant à domicile
Dans un autre style, deux prostituées allemandes dans un club spécialisé

Et si vous n'êtes pas encore convaincus que les allemands et la prostitution c'est une grande histoire d'amour, je vous présente un super concept venu d'outre-Rhin, les GeizHaus (non ça veut pas dire chambre à gaz, attention première blague de mauvais goût) ou maison closes low-cost (il faut dire que ce sont les allemands qui ont inventé le low-cost, voila pour la deuxième blague de mauvais goût, je voudrais éviter la prison, donc je m'excuse). Pour vous aider à comprendre ce que chacune fille peut vous faire je vous ai réservé un petit glossaire, à emporter partout :
  • Französisch natur : une pipe nature
  • mit Aufnahme : avec enregistrement
  • Gegenseitig : mutuellement
  • verschiedene Stellungen : positions diverses
  • Kuscheln, Küssen : caresses, baisers
  • Natursekt : uro
  • Körperbesamung : sperme sur le corps
Après désolé j'ai pas les prix des prestations, je sais juste que celles qui font de l'anal demandent un supplément de 20€... enfin si ça intéresse certains d'entre vous, qui ont toujours été passionnés par la culture allemande et rêvent d'y passer leur prochaines vacances, je comprendrais la Bauhaus tout ça... c'est quand même une grande nation en ce qui concerne l'art moderne.

Un concept typiquement allemand, les GeizHaus ou maison closes discount
Piste numéro 4 : rien ne vaut une insulte en allemand
En même temps des putes il n'y en a pas qu'en Allemagne alors ça ne doit pas être ça. J'ai une autre piste qui me vient, je ne sais pas si vous avez remarqué que la langue allemande a cette sonorité naturellement autoritaire qui rend les insanités particulièrement percutantes... franchement en levrette avec une cravache c'est quand même classe de hurler des "Saug mein Schwanz, Hure !" ou un petit "Zeig mir deinen Arsch, feuchte Schlampe !" (un petit coup de google traduction pour comprendre)

Insulte moi en allémanheu Fraülein SS, chai pas été chenti !!!

Piste numéro 5 : les allemands sont moins hypocrites avec le sexe
Les insultes c'est un argument percutant mais ça ne peut pas être que ça... peut-être que c'est simplement parce que les allemands n'ont pas le même rapport à la sexualité, ils sont plus ouverts, moins coincés, ou tout simplement moins hypocrites (et ce malgré la réputation sexuelle des français à l'étranger)... je m'avance sans preuve m'objecterez vous, et que dire de cette DeutscheFrau dans un salon de l'érotisme en Allemagne ?


Je me rappelle par exemple (pour étayer mon argumentaire), d'un voyage de classe en 1994 à Freiburg au cours duquel j'ai eu la chance de rentrer dans un bureau de presse avec tous les livres pornos au niveau du regard, je me rappelle même d'un jeune couple avec sa poussette en train de feuilleter un équivalent allemand de Hot Video, à la vue de tout le monde.

Jeune fille allemande qui aime s'instruire
 Je ne sais pas ce que vous en pensez mais j'espère que je vous ai donné envie de découvrir ce fabuleux pays où on n'aime pas que les grosses saucisses.

Enfin pour finir d'étayer mon argumentaire je ne peux pas résister à l'envie de vous faire découvrir une dernière spécialité allemande, le GGG ou "German Goo Girls".
Pour en savoir plus vous pouvez lire ce bel article du tag parfait sur les tags interdits qui traite notamment des GGG.

1 commentaire: