lundi 5 septembre 2011

La magie du Fleshlight

Aujourd'hui on vous présente le Fleshlight de la société Interactive Life Forms. Vous vous demandez ce que c'est mais vous le connaissait tous, sans forcement connaitre son nom. Aller on vous crache le morceau, c'est le fameux masturbateur pour homme en plastique moulé soigneusement caché dans une fausse lampe torche.


A la base son nom est un jeu de mot venant de "Flesh" qui signifie chair en anglais et "Flashlight" qui signifie lampe torche.

Il y a différent type de produit, du fleshlight classique jusqu'au "Ice Fleshlight", en passant par le "Sex in a Can". Mais vous avez aussi la possibilité de  personnalisé complétement votre fleshlight.

Etape 1 : Choisissez la couleur de votre lampe torche. Vous avez le choix entre Noir, Transparent ou Argent.


Etape 2 : Choisissez "l'ambout" de votre Fleshlight. Vous avez le choix entre Vagin, Anus ou Bouche.


Etape 3 : Choisissez la texture intérieure. Vous avez le choix entre Original, Super Tight, Ultra Tight, Wonder Wave, Speed Bump, Supper Ribbed ou Vortex.


Et voilà le tour est joué vous avez votre magnifique masturbateur pour la modique somme de 61.95 € + les frais de port (gratuit si achat supérieur à 80€).

Et en extra big bonus, l'interview de Brian Shubin, fils de l'inventeur du fleshlight et faisant partie intégrante de la société ILF fabriquant du fleshlight.

Si vous demandez à Brian Shubin ce qu'il fait dans la vie, il vous répondra qu'il est dans l'industrie du plastique. Si vous lui demander plus précisément, il vous répondra qu'il travaille dans le moulage d'injection plastique. Demandez lui ce qu'il moule, il vous répondra : des vagins.



Brian Shubin, 33 ans - chef de l'exploitation du Fleshlight (NSFW) une entreprise qui fabrique des sex toy qui reproduisent les organes génitaux féminin moulées dans une lampe-torche.

Revenons sur l'histoire de votre famille et de vos amis. Si Shubin n'est pas toujours très à l'aise pour parler des répliques génitales, pour les membres de sa famille c'est une autre histoire. Quand Shubin avait 17 ans et qu'il était au lycée sa belle mère et tombé enceinte de jumeaux. Le docteur lui a conseillé de ne pas avoir de rapport sexuel pendant toutes sa période de grossesse à haut risque. Le père de Shubin chercha donc une forme alternative pour faire du sexe. Quand Steve s'est rendu compte qu'il ne trouverait pas dans le commerce un vagin assez réaliste il a commencer à dessiner ses plans pour créé son propre sex-toy. La famille s'est assis autour de la table et à commencer à parler pour savoir comment faire. Shubin dit "Nous étions une famille très ouverte."

Avant que les Shubins soient bien implantés dans le faux vagins ils ont du justifier de leur investissement."on pourrait penser qu'il s'agit juste d'une question l'argent» dit Shubin au sujet du commerce des vagins artificiels. Mais le père de Shubin, un ancien officier de police, "a vu beaucoup d'abus sexuels et de violence domestique pendant sa carrière". "Le Fleshlight est devenu sa contribution pour tempérer la libido masculine." dit-il.



Et aujourd’hui ça se confirme, "Nous le vendons à beaucoup de personnes qui sont dans les forces armées", dit Shubin. "Nous avons la capacité d'offrir quelque chose aux troupes là-bas qui combatte pour nous . Je n'ai jamais été aussi heureux de partager le Fleshlight. "

Effleurer l'anonymat. Retour dans le milieu des années 90, "les femmes commençaient à devenir à l'aise avec les vibromasseur", dit Shubin. "Les hommes en étaient encore très loin." Suite à ce constat la belle mère a décidée, toujours autour de la table, qu'il fallait dissimuler le produit à l’intérieur d'un contenant. La lampe torche de flashlight est donc née. Aujourd'hui Shubin affirme que le produit est très populaire qu'ils ont ont vendu 4 millions cette année. Subin dit "La Fleshlight a joué un grand rôle dans le fait que la masturbation devienne acceptable". "L'objet est devenu un truc cool maintenant. Je ai rarement trouvé quelqu'un dire que c'était quelque chose de bizarre."

Pourtant la plupart, les aficionados du produit ont mis longtemps pour parler ouvertement de ce hobby. Alors que les femmes vont en plein jour dans les sex-shop ou qu'elles font des réunions sex toy à domicile, la communauté du Fleshlight a prospéré presque exclusivement sur le net. "C'est incroyable","C'est un véritable culte." écrit Shubin sur son forum internet.


Sous des noms comme “FLWanker” et “Ching Long Wang” les membres du forum partagent des astuces pour le Fleshlight. (Comme le sèche-cheveux qui permet de réduire le temps d'attente entre deux utilisations du Fleshlight) ils parlent aussi de ses avantages par rapport aux vraies femmes (un utilisateur dit : "L" Fleshlight n'aime pas les bijoux et ne râle pas"). Certains utilisateurs ont même téléchargés des vidéos d'eux-mêmes pour montrer l'utilisation de l'objet? Mais la démonstration en personne pour montrer les vertus du Fleshlight aller trop loin. “[S]ounds gay as hell,” un membre a écrit un message pour prévoir un rassemblement pour parler et échanger techniquement sur le Fleshlight dans un camp de nudiste. Même Shubin ne peut pas organiser un tel événement au nom de la nouvelle masturbation positif. "Une rencontre tout-mâle hétérosexuel autour des sex toys?" Shubin considère que "Ca ne se passera probablement jamais".

Prenez les accessoires du pénis au sérieux. Mais pas trop au sérieux. Quand le Fleshlight a été lancé, Shubin dit qu'il est rentré dans un marché ou seulement des produit moche et mal fait été associé à la masturbation masculine. C'était des produits et un environnement miteux. Le Fleshlight vise à s'imposer comme le modèle vaginale du gentleman. Et cela signifiait, prendre la masturbation masculine au sérieux. Peu de temps après son lancement, Fleshlight sortait le "Sex in a Can" (sexe dans une cannette) un Fleshlight traditionnels conçus pour ressembler à une canette de bière de la longueur d'un pénis. Il n'a pas eu le meilleur impact. Shubin dit : "La canette de bière est plus une nouveauté, plus un gag. C'etait censé vous faire rire. Les gens n'étaient pas vraiment prêt à en rire."


C'était il y a 2 ans. Aujourd'hui, Shubin dit que les utilisateurs de Fleshlight sont prêts a se déchaîner. «Nous essayons de susciter l'imagination des gens», dit-il. La société propose désormais Fleshlights sous la forme d'une bouche (“Succu Dry”) et double-clitoris bleu ("Alien") pour qu'ils imaginent les organes génitaux des Avatar’s Na’vi ("Sex in a Can» est aussi de retour). La société a également joué avec un communiqué de presse provocateur. En mai, Fleshlight a envoyé une boîte de sex-toy au Pentagone, adressé en don pour les hommes qui ont tué Oussama ben Laden. Puis, ils ont distribués des flyers sur le "Fleshlights spécial pour leur patriotisme."

Traiter l'anatomie sans soin : Fleshlight a toujours été fière de son authenticité. Le père de Shubin a créé la première Fleshlights avec moule de vulve avec nettoyant local. Un hotliner affirme même que «la seule différence entre le Fleshlight et la peau humaine est sans doute le sang. "

Shubin dit que le processus de moulage génitales est "similaire à une empreinte dentaire". Les modèles de Fleshlight - nombreuses d'entres elles sont des actices pornos - prêtent leur entres-cuisse pendant 10 à 15 minutes à la société, assez longtemps pour transformer leur anatomie en plâtres puis en moules et ensuite les rempli avec du plastique pour enfin les expédiés aux clients. Mais le réalisme est moins prisé à l'intérieur du modèle. Bien que chaque star du porno vient doublée d'un «texture signature", le véritable modèle "Raven Riley" de l'intérieur du vagin Fleshlight ne l'est pas, en fait il ressemble aux écailles d'un serpent à sonnettes. Le vagin de Lia19 n'est pas bordé de petit cœur. "C'est le génie de nous tous les mecs qui vivent et respirent ce genre de choses" dit Subins au sujet des motifs. Nous avons six ou huit gars réunis pour parler de ce que nous pensons qui serait cool, puis pour esquisser quelques choses la dessus. "


N' appelez pas cela un "vagin". Fleshlight vend trois moules de base, chacun centré sur l'échelle de l'euphémisme. Le "Mouth" qui imite la voie orale, le "Butt" qui imite le sexe anal et le "Lady" qui s'occupe de la touffe. "Je ne pense pas que nous ayons directement discuté de ça", dit Subin pour éviter le mot vagin ("dit v-word" chez les américains).
"Notre produit est ce qu'il est, qu'il s'agisse d'une bouche, d'un cul ou d'un vagin. Vous allez en prendre plein la gueule." dit-il, "Mais nous sommes toujours à la recherche d'un public le plus large possible. Nous ne voulons offenser personne. Le terme "vagin" - qu'on aime ou qu'on aime pas - pour certain peut etre offensant. Il peut être trop clinique pour certain. Mais une photo vaut mille paroles. Si vous dites «Lady » et que vous montrez une photo de vagin, le sujet passe mieux.

La société vous offre aussi la possibilité d'acheter les reproductions exacts des chattes, bouches et anus de certaines actrices pronos : Riley Steele, Eva Angelina, Jenna Haze, Jesse Jane, Lia 19, Teagan Presley, Tera Patrick, Lisa Ann, Stoya, Katsuni, Tory Black et Raven Riley...

Ils vendent aussi des sex toy pour gay fait par des gay, des masturbateur vibrant et aussi plus insolite des vagins d'alien style Avatar.



Et en extra-big-bonus voici une petite vidéo très drôle appelée "Fleshlightning" sous forme de trailer (il faut écouter les parôles) :



Alors lequel allez-vous choisir ?

Toutes les photos et videos proviennent et appartiennent au site fleshlight-international.eu
Désolé si la traduction de l'interview par good.is ne respecte pas toujours intégralement l'original disponible ici. Merci à Jake Jizzpump pour l'aide à la traduction.

1 commentaire: