lundi 7 mars 2011

Le jeu de la biscotte

Je vous avais fait il y a quelque temps un exposé détaillé sur la cuisine au sperme ; dans la même lignée je vais vous parler aujourd'hui d'une tradition séculaire dans le monde du rugby : le jeu de la biscotte.


Personnellement je n'ai jamais été un grand sportif et je n'ai jamais eu l'esprit "sport co", je venais souvent voir mes potes jouer au rugby mais plus pour la buvette que pour le sport. Je ne peux donc pas vous dire si "le jeu de la biscotte" est une réalité ou une fiction. Pour ceux qui n'ont jamais entendu parler de cette pratique, je vais vous expliquer le concept... Mettez vous dans l'ambiance avec cette histoire que j'appellerais "Pierre et la biscotte", c'est parti.

Pierre et la biscotte

Toute l'équipe se retrouve dans les vestiaires, l'ambiance est chaleureuse et virile ; Alban, le capitaine, pose une biscotte Heudebert au milieu de la pièce et rappelle les règles à ses camarades :  
"Bon les gars, je vais rappeler aux anciens et apprendre aux ptits nouveaux notre jeu favoris, les règles sont simples, on se branle tous autour de la biscotte et le dernier qui jute doit manger la biscotte, est-ce que c'est clair les gars ? Allez, tous à vos manches !!!"
Un peu stressé, le jeune Pierre qui entre tout juste dans l'équipe a du mal à trouver l'inspiration, déjà deux de ses camarades ont déversé leur fluide visqueux sur la biscotte et Pierre n'arrive même pas à bander. Il regrette sa soirée passée sur Youporn ; ses couilles sont de vrais raisins secs. La concentration est la clé du succès, il ne voit plus que les seins graisseux et flasques de Bernard, occulte ses poils et sa barbe et s'imagine que c'est une bavaroise, pourquoi une bavaroise, à vrai dire il n'en sait rien mais cela semble l'exciter. Un éclat de voix et de rire le sort de son état second. "Gamin, elle est pour toi la biscotte !", crie Alban, visiblement satisfait de ce bizutage. Pierre prend la biscotte que lui tend Alban et, sentant les regards amusés de ses camarades, met la biscotte à la bouche. Le haut de la biscotte est ramolli par la saucée de ses camarades, chaque bouchée est une torture mais le ciment de l'équipe est plus fort que son dégoût.

J'espère que ma petite histoire très imagée vous aura mis dans l'ambiance du vestiaire, personnellement je m'y suis cru et j'ai un sale goût dans la bouche... Au final je n'ai jamais su si c'était une légende urbaine ou non, amis rugbymen à vos témoignages.
Enfin dans le genre "je badigeonne de sperme tout ce que je mange", je vous propose une variante avec un cookie, moins gay mais plus gaie à mon goût. Attention yeux sensibles, cette vidéo est assez sale.


Pour plus d'infos sur le jeu de la biscotte je vous invite à lire cet article de Vergiberation plutôt marrant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire