samedi 12 février 2011

Peut-on être citoyen et ne pas voter ?

Pour commencer, au nom de l'équipe de rédaction E-Rondelle, je voulais vous remercier de nous lire, vous êtes de plus en plus nombreux à suivre nos délires et c'est réjouissant.
Toutefois, l'équipe de rédaction du blog commence à s'essouffler un peu. Vous aurez remarquer que nous avons fourni de très gros efforts pour avoir de l'actualité fréquente et, nous l'espérons, distrayante et que ces derniers jours ont été un peu plus laborieux.
Je sens que ce message commence à vous ennuyer, c'est pourquoi je le ponctuerai de photos de femmes nues pour être sûr d'être lu.


Ce ne sont pas les idées qui manquent mais sans doute la motivation, nous ne faisons pas ça pour l'argent (vous remarquerez que le site ne comporte pas une seule publicité), nous ne faisons pas ça pour économiser sur le psy en racontant notre vie (mais non je vous jure que le coup du gouvernail sénégalais c'était de la fiction !) donc, ultime motivation, nous faisons ça pour la gloire, tout du moins pour un minimum de reconnaissance.


Loin de nous l'idée de vous culpabiliser, quoi que, mais les votes sont pour nous la seule façon d'avoir votre retour sur notre travail et indirectement la considération que vous avez pour l'effort fourni, même des votes "naze" ont pour intérêt de nous guider dans notre ligne éditoriale.


Vous n'avez peut-être pas conscience de la charge de travail que représente ce blog, la moindre actualité bidon peut prendre deux heures à être mise en forme, pour les articles de fond certains ont pris plus de 30 heures de travail. Entre la documentation, la rédaction, la création des diaporamas, le traitement des vidéos... ce blog est un gouffre de temps et a des conséquence sur notre vie de famille : "Non ma chérie ne va pas sur l'ordinateur de papa", "Mon poussin, tu lâches ton blog un peu"...


Nous allons remettre nos dernières forces dans la bataille en espérant vous motiver à nous montrer votre intérêt ou votre désaccord. C'est pour vous que ce blog existe, par vous qu'il survivra ou périra.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire