mercredi 2 février 2011

"C'est pas moi, c'est les médicaments"

Un homme de 51 ans a décidé de porter plainte contre le laboratoire GlaxoSmithKline pour son médicament Requip censé stimuler la production de dopamine. Ce que ce Monsieur a moins apprécié (ou pas d'ailleurs) sont ses effets secondaires assez cocasses, en effet chez certaines personnes on observe une compulsion au jeu et une augmentation de la libido.



"Aujourd'hui ruiné et traumatisé par tous ses abus [...] il a quasiment dilapidé toutes les économies de son ménage, commis des vols et souffert d'une hypersexualité compulsive qui l'a conduit à s'exhiber sur internet, à se travestir et à se faire violer."

A qui il veut faire avaler ça le mec ? Je veux bien que ce médicament augmente le besoin de sexe mais de là à faire tout ce qu'il prétend je n'en suis pas vraiment convaincu. Il y a combien de personnes qui se sont foutu la moitié de la salle de jeux de leurs enfants dans le cul parce qu'il ont pris ce médicament ? Je vois bien le mec, tout à dû commencer comme ça : "Ah tiens, un lego, je me l'enfoncerai bien dans l'urètre !" ... un autre jour : "Oh un canard, aller hop ! dans le cul" ... puis un mois plus tard "Oh une voiture télécommandée" (là déjà ça a du mal à rentrer mais avec les médicaments on va dire que ça lui anesthésiait et dilatait l'anus, ok je veux bien)... puis un an plus tard, là trônait sur la commode de sa fille le saint Graal. Avec les yeux qui pétille il dit : "Wow, la maison de poupée... oh putain je vais me faire plaisir, Chérie tu m'apporter le beurre s'te plait ?" ...



Non mais sans blague ? Vous voyez vous dire : "Ah j'ai trop envie de cul, tiens je vais aller m'exhiber sur internet, ou non, encore mieux, je vais aller me faire violer dans les chiottes d'une aire d'autoroute". "Oh oui prend moi vieux routier, je m'en fous c'est pas moi c'est les médicaments".

Je pense surtout que le mec était bien conscient de ce qu'il faisait, qu'un jour il s'est fait gauler par sa vieille et qu'il a bien été obligé de trouver une explication : "T'inquiète pas chèrie tout est sous contrôle c'est les médicaments, je vais aller porter plainte".

Vous aurez compris que Monsieur est un bon père de famille de 2 enfants ;)

source : leparisien.fr

1 commentaire:

  1. Mince j'ai pris le même médicament... Oh un pot de Nutella... Oh un chien... Toutou, viens mon toutou, viens voir papa... oui c'est bien mon chieeeeen !!!

    RépondreSupprimer