vendredi 12 mars 2010

On va au zoo ?

Pour revenir un petit peu dans le sujet "animal" que j'avais développé il y a peu, je vais vous parler aujourd'hui de zoophilie.
La zoophilie est l'attirance sexuelle d'un être humain pour un ou plusieurs animaux.
Généralement considérée comme une déviance ou une perversion sexuelle, elle devient une paraphilie si elle remplit ces critères, bien qu'elle ne soit plus listée depuis 1980 dans le Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux (DSM), la référence américaine et mondiale psychiatrique en matière de pathologies mentales.

Wikipedia

Historiquement, un des cas le plus célèbre est celui de Claudine de Culam :
En France, en 1601, jugeant en appel, le Parlement de Paris condamnait à mort Claudine de Culam, née à Rozay-en-Brie, âgée de 16 ans, domestique chez Monsieur le Prieur de Reverecourt pendant quatre ans, « bien et dûment atteinte et convaincue d'avoir eu habitation charnelle avec un chien blanc tacheté de roux ». Dans ce cas, les magistrats — à la demande expresse de la mère qui était sûre de l'innocence de sa fille — acceptèrent une étude scientifique et pragmatique.

Claudine, qui avait été surprise selon des témoins en état « d'habitation charnelle » avec un chien a été emmenée devant une cour composée uniquement de femmes ayant le statut d'« expert », dans une chambre adjacente à la cour d'appel. Le chien la rejoignit dans cette pièce. Le comité fit déshabiller la jeune fille pour l'examiner en quête d'éventuelles griffures, mais immédiatement le chien, sans attendre d'avoir été invité, lui sauta dessus et la prit en levrette. « Une relation sexuelle s'est produite et nous avons dû intervenir » a écrit le collège d'experts dans leur son officiel. Sur les bases des témoignages et de ce rapport, le chien et la jeune fille ont été étranglés et leurs corps brûlés, leurs cendres jetées aux vents pour qu'il ne reste rien de cet accouplement.

Wakipedia

L'histoire de cette Claudine est vraiment passionnante, n'est-ce pas ?
En tout cas cette  perversion familière pour tout bon légionnaire qui se respecte est en fait plus fréquente qu'on ne le pense.
Dans le monde occidental on retrouve ces pratique plutôt dans des environnements ruraux, propices aux rapprochements avec les animaux.
Dans maints cas, le jeune campagnard s'initie aux rapports animaux parce qu'il sait que ses compagnons se livrent à une activité semblable. Ceci est particulièrement vrai dans les régions de l'Ouest des États-Unis où les adultes aussi bien que les adolescents pratiquent assez souvent (fréquence d'environ 40% des hommes) de tels rapports sexuels qui peuvent être le sujet de conversations fréquentes. Il n'est pas rare, dans certaines régions rurales, de trouver des individus qui admettent ouvertement une satisfaction érotique, due à de tels rapports.
KINSEY Alfred C., POMEROY Wardell B., MARTIN Clyde E. Le comportement sexuel de l'homme, Rayonnement de la pensée, 1948
Certaines sociétés reconnaissent la zoophilie comme les indiens Hopi, les Eskimo Cooper, les Kusaians, les Masai, les Riffians, les Fez...
La zoophilie est relativement commune chez les indiens Hopi. Les hommes ont des relations sexuelles avec des chiens, des chevaux, des ânes, des moutons et même des poules.
FORD Clellan S. , BEACH Frank A. : Patterns of sexual behavior, Methuen & Co, London, 1965.
De nos jours la zoophilie est relativement bien représentée dans la pornographie, elle a vu son essor grâce à l'Internette qui regorge de sites tous plus étranges les uns que les autres ; je vous laisse apprécier ce qu'on peut y trouver (attention, il faut avoir le coeur bien accroché) :

 

  

  

 

On trouve des films spécialisés, le premier film commercial zoophile vendu sur les différents continents ayant été réalisé en 1969 (avec Linda Lovelace, une célèbre actrice pornographique de l'époque).

A vous, fans de 30 millions d'amis, n'hésitez pas à nous faire part de vos références dans le sujets :))))

Sources : Wikipedia, Wapedia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire